20 mars 2006

Compte rendu du 20 mars 2006

AG de St Hyp


La présence des journalistes a été accépté (France inter et TF1)

La tribune est composé de 2 anti blocages et de 3 pro blocages (notamment le président)



Ordre du jour classique


  1. Loi Villepin

  2. Bilan mobilisation

  3. Perspectives



Le vote aura lieu à la fin de l'AG, seule les étudiants ayant des cours a ST-hyp, (droit + bi licence) voteront.


Le vote : un bulletin, avec deux questions


  1. Etes vous pour un blocage total?

    a) OUI

    b) NON

  2. Etes vous pour un blocage partiel ?

a) OUI

b) NON



  1. Les pro CPE, ont insisté sur la nécéssité de flexibilisé le travail en France, sur le besoin de croissance et sur le fait que les patrons n'ont pas pour unique but de licencier un maxium d'employé. Quelqu'un a rappellé que la précarité pour les jeunes, c'était surtout les stages et les CDD

Les anti CPE ont rappellé que le CPE c'était la précarité pour les jeunes, et que les jeunes ne devaient pas subir cette précarité


      3)

      Débat sur la légitimité du blocage de st hyp la fin de semaine dernière. Question aussi sur la violence physique, des carreaux ont ils été cassé ? Si oui, par qui ? Ils sembleraient que des bloqueurs est été agréssés physiquement vendredi matin... Pour d'autres, ST hyp doit suivre un mvt qui prend de l'ampleur et est national.

Un opposant au blocage a assimilé les bloqueurs a des fascistes... un autre a comparé le blocage a une prise d'otage



L'AG a été plutot calme, l'amphi était bondé (entre 500 et 600 personnes). Il y avait une bonne organisation (service d'ordre...)





Cet aprem, a eu lieu une diffusion de tract dans les Gares d'austerlitz et de Gare du nord. Peut de monde (50 personnes a peut pres)

Demain : Manif a 14H Départ de place d'italie (ou Denfert Rochereau ?), direction la sorbonne
14h : rassemblement des anti bloqueurs sur la place de la sorbonne


Résultat du référendum de St-Hyppolite



Au centre Port Royal - René Cassin, le scrutin à bulletins secrets organisé aujourd’hui à l’issue de l’AG a abouti aux résultats suivants (1383 votants) :

  • Blocage total

    • 674 oui

    • 695 non

  • Blocage partiel (blocage les jours de manifestations nationales)

    • 715 oui

    • 654 non


Le centre sera bloquée jeudi


A Tolbiac, ce jour :

*** Réunion des profs et personnels IATOS dans l'amphi K. (Je n'y ai pas
assisté mais en ai obtenu un PV)
Environ 200 personnes présentes.
Mr Pierre-Yves Hénin était à la CPU (commission des Présidents d'Univ.)
vendredi. Cette dernière a demandé une suspension et pas un retrait du CPE.
En ce qui concerne Paris I, on été décidées ce matin que les étudiants comme
les profs/IATOS soient ler moins pénalisés possible. et un aménagement du
calendrier universitaire a été envisagé. La journée de mobilisation annoncée
jeudi a amené l'administration à déclarer ce jour comme étant banalisé au
niveau des cours.
La grève reconductible a été votée jusqu'à mercredi matin, date de la
prochaine AG des profs/IATOS au Panthéon à 10h.
De nombreuses interventions :
- une caisse de grève de près de 3 000 € destinée à soutenir ceux qui ne
peuvent travailler, mais aussi, si nécessaire, pour aider les étudiants
mandatés aux différentes coordinations.
- des personnes se sont déclarées volontaires pour se rendre vendredi matin
à 9h, île de la Cité, pour soutenir 2 étudiants qui vont passer en jugement
à la 24e Chambre du TGI. Ceux-ci auraient été incarcérés pour des faits
qu'ils n'ont pas commis.
- les bibliothécaires de la Sorbonne, pourtant au chômage technique,
soutiennent le mouvement.
...

--------------------
*** AG des étudiants de la Sorbonne en exil. Environ 400 personnes amphi H
de Tolbiac au plus fort de l'assemblée. Autres préoccupations, notamment sur
la question du rendu des mémoires, toujours en débat. Calme relatif, des
prises de parole constructives, aucun opposé au blocage des facultés
françaises n'a pris la parole.
- quelques journalistes. Pas de télé. Chacun s'est présenté : venaient
surtout de petites agences de photo parisiennes. A noter un journaliste de
l'Huma chauidement applaudi, un autre de la rédaction de France Culture, et
un employé de la mairie de Paris, étudiant en Sorbonne qui enregistre toutes
les AG. Vote : acceptation des journalistes.
- Compte rendu par les mendatés de la Sorbonne à la coordination nationale
réunie à Dijon (une 60aine de délégations présentes). A retenir la réduction
de 7 à 5 délégués par site qui y a été décidée. Elargissement des
revendications : Insistent sur le retrait de toute la loi sur l'égalité des
chances (et donc pas seulement le CPE) -> invitent tous les grévistes à ce
que cela se puisse se voir clairement sur les banderoles et dans les
revendications. A la fin de la coordination on été désignés 16 porte parole
avec mandat impératif sur la base de la motion de Toulouse. Parité des
membres (8 filles/8garçons, +de provinciaux que de parisiens (la province
est majoritaire dans le mvt)).
- Problème : la coordination nationale étudiante n'est pas admise dans les
débats avec l'intersyndicale salariés/étudiants/lycéens. Mobilisation des
volontaires devant le siège de la CFTC à 17h.
- Votes : --- 70% de l'assemblée s'est proclamée pour un mandat
semi-impératif càd impératif sur les points évoqués en AG, et au jugement du
mandaté sur les autres points
--- une très grande majorité s'est déclarée pour un
établissement des étudiants de la Sorbonne à l'EHESS, 105 Bvd Raspail. Sur
ce même sité aujourd'hui étaient prévus à 14h des groupes de travail, à 18h
une AG et à 19h un comité de grève. Le fait de savoir si les étudiants de la
Sorbonne allaient occuper l'EHESS la nuit est resté en suspend ; attente de
la décision de l'AG des étudiants de l'EHESS.

----------------
Demain, à 14h devant la Sorbonne les opposants au blocage des Universités se
réunissent. A l'AG de Tolbiac a été décidée une mobilisation pour "se
montrer en nombre". Proposition que le cortège de demain 14h à
Denfert-Rochereau de rende ensuite à la Sorbonne. ATTENTION, DANGER...


Nicolas Gosset et Steven Jambot