29 mars 2006

Compte rendus du 28 mars 2006

J'ai assisté ce matin a deux procès en comparution immédiate

L'un de ces procès concernaient un étudiant de Tolbiac, voila ce dont il été accusé

- Outrage à personne dépositaire de la force publiqe

- Dégradation de bien publics

- Violence envers agents

Tout cela dans la soirée du 14 mars 2006


Pour résumé, il est accusé d'avoir endommagé une palissade empechant l'accès à Jussieu, puis d'avoir insulté des policiers qui l'interpellaient ("enculé, fasciste")

Lui nie en bloc, il prétend avoir assimilé Nicolas Sarkozy à Jésus Christ et les policiers a ses moutons...

Le procureur a requis des Travaux d'intérêts généraux, finalement l'accusé n'aura rien du tout

L'autre prévenus était un lycéen, qui a adopté le même système de défense, à savoir nier en bloc. Même si cette attitude ne trompe personne, on a l'impression que la police n'a pas interpeller les bonnes personnes, en effet, parmis les 10 prévenus qui comparaissaient aujourd'hui, aucun n'avaient deja de casiers judiciaires... Fautes d'avoir arrêter les vrais gros casseurs, la justice se rabat sur des jeunes qui ne sont pas dangereux mais qui ont a un moment commis des actes violents, souvent bénins...

Vers 11H20 je suis arrivé à l'AG de Tolbiac qui comptait de 400 à 500 grévistes. Une AG de la Sorbonne se tient en même temps dans l'amphi K

L'ambiance est à la surenchère, doit on condamner les syndicats de salariées qui n'ont pas appeller à la grève générale reconductible ? Doit on occuper la fac ? Comment renforcer le blocage qui devient parfois dure à appliquer ? Doit on pour cela demander de l'aide aux facs accueillis ?
Certain propose aussi de s'interroger sur le fait que les AG à Tolbiac se vide, ou sur la stratégie a adopter face à la tentative de division de Villepin

Les votes

La prochaine AG aura lieu vendredi a 10H30

Ont été adopté :

- la non multiplication des journées d'action

- La demande de soutien financier au syndicats de travailleurs

- L'élargissement des revendications

- La grève générale

- la demande de réappropriation de la fac

Cf le communiqué de la FSE concernant ses motions

J'ai ensuite quitté l'AG, avant la fin, a noter que des caméras d'Al Djazira filmaient l'AG


La manifestations

J'ai suivis le cortège de Tolbiac à partir de 15H45 (un peut avant l'arrivé sur le pont)

L'arrivé à Bastille fut un peut houleuse, car des bandes de casseurs entouraient le cortège, mais le S.O. a été efficace.

a 17H00, le cortège quitte Bastille pour rejoindre la place de la République, place qui fut atteinte a 17H25. Le cortège se prit ensuite le BD Voltaire, car la situation sur la place étaient très tendu.



En effet, des bandes similaires a celles qui ont terrorisé les manifestants jeudi dernier agissaient place de la République. Agissant d'abord en nombre un peut partout autour de la place, elle se sont ensuite regroupé en 2 ou 3 points.

Les derniers cortèges sont arrivées vers 19H45, obligeant les forces de l'ordre a maintenir ouvert plusieurs BD et avenue
A peut près au meme moment, 2 canons a eau sont arrivées vers le millieu de la place. L'un de ces camions a servis a déloger les casseurs qui s'étaient percher sur la statut au centre de la place. Il faut savoir que ces personnes lancaient régulièrement des projectiles sur les forces de l'ordre (et donc indirectemment, sur les manifestants)

Après l'activation des canons a eau, j'ai entendue un policier appeller à la dispersion, ne voulant pas me faire interpeller comme jeudi, je suis rentré chez moi...

En rentrant chez moi qu'elle ne fut pas ma surprise de constater que CNN diffusaient un live de la place de la République, c'est sur cette chaine que j'ai vu Nicolas Sarkozy arrivé sur la place. Son attitude surprend mais en même temps n'étonne pas. Je reviendrais la dessus demain

Voila, comme d'habitude, n'hésitez pas à compléter ou critiquer/commenter ce commentaire