23 mars 2006

Un après midi au Panthéon Part Five

5. Epilogue et analyse



18H29 : Après un deuxième matelas lancée sur l'autre barrage de CRS, des policiers en civils sont intervenus pour repousser calmement les manifestants de l'autre côté de la place.







A quoi sert la violence dans ce mouvement ? Vouloir libérer la faculté de la Sorbonne est noble et légitime, les forces de l'ordre n'ont effectivement rien a y faire. Mais a chaque nouvel assaut violents, la police éténd son emprise sur le quartier universitaire parisien...

Partant de la, il faut condamner la violence, arrêter de voter des motions pour soutenir les casseurs qui agissent à la fin des manifs et qui font honte à votre mouvement.

Arrêtez de manifester devant le TGI a chaque fois que quelqu'un y comparait, vous banalisez cette acte et ne rendez pas service au vrais victime de bavure ou d'erreur policière...

Nicolas Gosset